history

HISTORIQUE DU PROJET

La Congrégation des Sœurs Missionnaires de l’Apostolat Catholique(Pallottines) a une Communauté sise dans la Paroisse MASAKA depuis 1977. Cette communauté mène beaucoup d’œuvres caritatives pour la population de cette localité ; entre autres la santé. Vu les violences variées qu’ont connu des enfants qui restaient à la maison quand les parents allaient à, gauche à droite pour chercher la vie, vu beaucoup de famille qui avaient des papas en prison et certains avaient des parents infectés de VIHSIDA, vu que beaucoup d’enfants n’étaient pas accompagné et qu’il n’y a pas des écoles maternelles dans notre Région. En plus de cela la pauvreté était grande dans plusieurs familles justes après les événements qu’à connu notre pays. En 2003, la communauté pallottines a jugée bon de commencer les œuvres liées à l’encadrement des enfants de la Paroisse MASAKA dès le bas âge. Cette œuvre est venue répondre à beaucoup de sollicitation de la population locale. Celle-ci était confrontée à un problème épineux de scolarité de leurs enfants. Les écoles maternelles étaient inexistantes dans toute la paroisse, au moment où les écoles primaires étaient également insuffisantes comparativement au nombre d’enfants à l’âge de scolarite. La communauté des sœurs Pallottines a apporté sa contribution dans l’éducation en commençant par la création d’une Ecole Maternelle le 4 Septembre 2003 ; après avoir obtenu des documents officiels et après une préparation nécessaire.

Cette école est dénommée ECOLE MATERNELLE SAINT VINCENT PALLOTTI MASAKA. Elle est implantée dans la Cellule GITARAGA, Secteur MASAKA, District de KICUKIRO, Ville de KIGALI. C’est dans l’Archidiocèse de KIGALI, Paroisse de MASAKA. L’objectif de cette école était de donner une éducation solide à l’enfant pour le préparer à un avenir sain selon la vocation et la philosophie et charisme de la famille Pallottine . Dès le début notre école a eu le désir et l’objectif de donner une éducation de qualité, d’encourager le développement des capacités mentales, spirituelles et morales de l’enfant jusqu’à son plus haut potentiel et de développer en l’enfant un gout prononcé pour les valeurs humaines et spirituels. 

Avec ce succès, les parents de la localité ont commencé à présenter leur souhait d’avoir une école primaire du genre de cette école maternelle auprès de la congrégation Pallottine. Ceci parce que beaucoup d’enfants ont été acheminés dans les écoles primaires incapables de continuer le rythme d’éducation qualitative obtenue a l’école maternelle. Parmi les arguments avancés par les parents figuraient l’éducation liée au savoir vivre des enfants et de la famille, au bon comportement des enfants et des parents dans la société, au respect de Dieu, etc.

Les sollicitations de la population locale sont appuyées par les autorités locales qui n’ont cessés d’encourager la communauté Pallottine à élargir le projet d’éducation maternelle jusqu’au niveau d’éducation primaire et même secondaire. Ces encouragements ont été véhiculés à travers les locutions des autorités durant différentes cérémonies organisées par l’école comme les cérémonies de clôture de l’année ; et même dans les réunions et visites organisées par les autorités pour s’inspirer de la bonne éducation délivrée par l’ECOLE MATERNELLE SAINT VINCENT PALLOTTI MASAKA.

Les autorités ont besoin de cet appui parce que la population location compte peu d’établissements scolaires comparativement au nombre d’enfants à encadrer. Et en plus de ça, elles sont sures de l’efficacité d’encadrement délivré par les communautés religieuses catholiques à travers le pays.

A la veille de la célébration de l’anniversaire de 10 ans (en 2013) de l’ECOLE MATERNELLE SAINT VINCENT PALLOTTI MASAKA, les requêtes formulées par la population et par les autorités locales sur la création d’une école primaire, ont été analysées par la communauté des sœurs Pallottines sise à MASAKA. Celles-ci ont trouvé évident qu’une partie des enfants encadrés dans l’ECOLE MATERNELLE SAINT VINCENT PALLOTTI MASAKA a perdu la formation et la discipline acquises à l’école maternelle à cause du manque de suivi des enfants. Certains enfants même ne trouvent pas où continuer l’école primaire, ce qui veut dire que l’effort énorme fourni à l’école maternelle et le bon résultat obtenu peuvent tomber en ruine si l’enfant ne parvient pas à continuer sur le même rythme à l’école primaire. C’est dans le souci de faire face à ce défi que la Congrégation des Sœurs Missionnaires de l’Apostolat Catholique ( Pallottine) à entamé un projet de lancement d’une ECOLE PRIMAIRE à MASAKA. Cette école sert les enfants qui terminent à l’ECOLE MATERNELLE SAINT VINCENT PALLOTTI MASAKA et ceux qui ont la même formation incapable de trouver ou continuer la même formation.

Le lancement de cette école a eu lieu au début de l’année 2013 pour faire part à la commémoration de l’anniversaire de dix ans de l’éducation introduite par les Sœurs pallottines à MASAKA.